CONTEXTE SOCIO-ÉCONOMIQUE

LE MALI

Vaste pays du Sahel, le Mali est une économie à faible revenu, peu diversifiée et exposée aux fluctuations des matières premières. Sa forte croissance démographique (taux de fécondité de 5,88 enfants par femme en 20181) et le changement climatique menacent l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Le taux d'extrême pauvreté s’est accéléré sous l’effet conjugué des crises sécuritaire et de la pandémie pour s’établir à 15,9 % en 2021. L’extrême pauvreté s’est davantage accentuée pour atteindre 19.1 % en 2022, tirée par l’érosion du pouvoir d’achat des plus vulnérables, consécutive à l’envolée des prix à la consommation et à la faible croissance économique.   Les zones rurales du sud à forte densité démographique concentrent les 90 % de pauvreté du pays.

Situation politique

Le Mali traverse une période d’instabilité et de conflit depuis le coup d’État militaire de 2012 et l’occupation du nord par des groupes armés. La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) intervient depuis juillet 2014.

À la suite de la rupture institutionnelle survenue le 18 août 2020, un gouvernement de transition ainsi qu’un Conseil national de transition (CNT), faisant office d’Assemblée nationale ont été mis en place en attendant l’organisation d’élections démocratiques. Le colonel Assimi Goïta a été proclamé chef de l’État le 28 mai 2021 par la Cour constitutionnelle.

 

Réunis le 3 juillet 2022 lors d'un sommet ordinaire à Accra, les chefs d'État de la CEDEAO ont décidé de lever les sanctions financières et commerciales imposées au Mali et ont accepté la date proposée par le gouvernement de transition pour un retour à un régime civil en mars 2024. Cependant, le Sommet a interdit aux autorités de transition de participer aux futures élections et a maintenu des sanctions individuelles visant certains membres du régime.

 

À la suite de consultations entre le gouvernement, les partis politiques et la société civile tenues à Bamako le 28 juin 2022, un calendrier détaillé des réformes, des élections législatives et présidentielles a été adopté. Les premier et deuxième tours de l'élection présidentielle auront lieu en février 2024. Les premier et deuxième tours des élections législatives sont prévus en octobre et novembre 2023. Un référendum constitutionnel avait été prévu en mars 2023 avant d’être reporté sine die par le gouvernement. Les élections locales sont programmées pour juin 2023. 

Situation économique

L’économie malienne a rebondi légèrement en 2021 avec une croissance du PIB estimée à 3.1 %, tirée par la reprise dans les secteurs clés de l’agriculture et des services. Cependant, les sanctions de la CEDEAO combinées aux conséquences de la guerre en Ukraine sur les cours des matières premières ont entraîné un ralentissement de la croissance du PIB estimée à 1.8 % en 2022.

 

L’amélioration des termes de change qui prévalait depuis 2019, portée par les tendances haussières des cours internationaux de l’or s’est atténuée en 2022, sous l’impulsion d’une accélération des cours du pétrole. Ceci a toutefois été atténué par les effets des sanctions de la CEDEAO sur les flux d’importations, conduisant à un repli du déficit courant à 7 % du PIB tandis que la baisse des flux financiers extérieurs s’est accentuée en 2022.

Les dépenses budgétaires qui étaient en accélération depuis 2020 pour répondre à la pandémie et contenir la crise socio-économique, ont continué d’augmenter en 2022, tirées notamment par la masse salariale et les dépenses de sécurité. En revanche, les recettes fiscales se sont inscrites en baisse en 2022 en raison des dépenses fiscales pour contenir l’inflation et des effets des sanctions de la CEDEAO sur les flux commerciaux, conduisant à une stabilisation du déficit fiscal à 5.0 % du PIB.

À court terme, les priorités consistent à l’organisation des élections conformément au calendrier conclu avec la CEDEAO pour un retour à une gouvernance démocratique tout en poursuivant les réformes en vue d’améliorer la gestion des dépenses publiques et les performances de l’administration fiscale.

(1) Data for World Bank – World Development Indicators 2018

Dernière mise à jour: 30 mars 2023

© 2023 ABC
ABC (American Business Center)